Test du mois : Dacora Dignette 1960

Retrouvez chaque mois le test d’un appareil photographique; petit, moyen format, ou instantané, dans cette section consacrée aux appareils anciens ou non conventionnels.


N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, ou à poser vos questions dan la section commentaires en bas de page, ou à partager cet article si vous avez aimer les photos.

Septembre 2017, Test du Dacora Dignette

Ce mois ci, j’ai choisi d’essayer un appareil des années 60 : Le Dacora Dignette.

Ma chérie en avait déjà un différent modèle, et l’utilisation semblait très ludique. Je l’ai donc trouver sur Ebay pour une bouchée de pain et j’ai chargé une pellicule expirée “KODAK GOLD 200" pour voir si il fonctionnait.

Quoi que d’apparence ludique et simple, cet appareil est assez complexe à utiliser puisque il est entièrement mécanique. Pas de cellule de mesure de la lumière, pas d’autofocus, tout se règle à la main. Il s’utilise donc avec un posemètre ( ou pas ! ) et il faut calculer le couple “ouverture focale/durée d’exposition" ce qui rend l’avant prise de vue assez fastidieux.

Dacora Dignette 1960
Dacora Dignette 1960

Le Dignette est un appareil photographique 35mm, fabriquée en Allemagne par Dacora et introduit sur le marché en 1960.

L’objectif intégré à l’appareil est un Color Subitar 45mm f/2.8 avec un obturateur Prontor 250S.

 

Quelques liens externes:

Collection-appareils

Camerapedia (anglais)

Dacora Dignette 1960


Place aux résultats:

Voici donc les cinq photos que j’ai choisi de partager avec vous.

Photo 1 :

Reflet de l’église des abbesses dans une flaque d’eau.

Photo 2 :

Une jolie Porsche garée devant mon travail.

Notez les bavures de rouge dans la chimie du film.
J’aime vraiment les pelicules expirées pour ça !

Photo 3 :

Des bonnes sœurs qui se font un burger et un coca à mon boulot.

Photo 4 :

Des joueurs d’échecs, sur un trottoir de Montmartre.

Photo 5 :

L’ombre d’un passant de bon matin à Montmartre.

Remarques :

On constate tout de suite que les images sont très floues. Je ne sais pas encore si cela vient de l’appareil, ou du papier périmé. Je vais devoir refaire un test avec une pellicule neuve ( sans doute un Ilford hp5 ou un accros apx100 ) pour en avoir le cœur net.

Ce flou est à la fois gênant et intéressant, car si ça vient de l’optique, l’appareil sera inutilisable pour des photos de qualité mais en revanche pourra être exploité à des fins créatives.

J’ai l’impression que le viseur est bien ajusté, même si je ne me souviens plus de chaque prise de vue. Pas de gros soucis de cadrage en tout cas.

Pour ce qui est de la pellicule utilisée ( Kodak Gold 200iso expirée en 2001 ), j’adore ces couleurs ! C’est super confortable à regarder. C’est très certainement un des rendus couleur obtenus que j’aime le plus jusqu’à présent. Je pense que je vais me faire un petit stock si j’en trouve.

Surtout n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, questions, blagues, moqueries…. Internet est la pour ça !

Et rendez vous le mois prochain pour un nouveau test d’appareil vintage.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *